...... LA PAUSE CAFFET ......

24 février 2017

A SIGNER : NON A LA MEGA-MINE D'OR EN FORET DE GUYANNE

Un toucanet koulik (Selenidera piperivora) se nourrisant de fruits du palmier comou (Oenocarpus bacaba)

Chers ami(e)s de la forêt tropicale,

En toute discrétion, l’Etat français encourage des multinationales étrangères à lancer de gigantesques exploitations minières en plein coeur de la forêt guyanaise.

Parmi eux, le projet Montagne d’Or devrait démarrer dès 2018. Il s’agirait  de la plus grande mine d’or jamais exploitée sur le territoire français. Les mines industrielles d’or ont été et sont encore aujourd’hui à l’origine d’impacts humains et environnementaux graves, souvent irréversibles.

On ne peut accepter de détruire une partie de l’exceptionnelle biodiversité guyanaise et de prendre le risque d’accidents majeurs pour l’extraction d’une substance dont l’utilité sociale et industrielle est négligeable aujourd'hui.

Le projet minier aurifère industriel de la Montagne d'Or doit être arrêté. Il n'est pas une solution de développement pérenne pour la Guyane et ses habitants. De plus, il ouvre la porte à des projets titanesques dans toute l’Amazonie.

Le collectif Or de question !, qui regroupe des organisations locales et françaises, demande au gouvernement français l'arrêt immédiat des divers projets de méga-industrie minière en commençant par celui de la « Montagne d'or » et d'orienter l'économie guyanaise vers un développement écologiquement et socialement soutenable.

Merci de le soutenir en signant la présente pétition :


PÉTITION  >>

En vous remerciant pour votre attention,

Sylvain Harmat
Sauvons la forêt

Posté par CarrefourSilence à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 février 2017

MONSANTO + TRUMP = ZERO !


Trump est prêt à donner sa bénédiction à la fusion entre Monsanto et Bayer, les deux géants de l’agrochimie: il voudrait en faire la pièce maîtresse de son héritage. C’est une catastrophe pour nous et notre planète! Mais aux États-Unis et en Europe, des régulateurs peuvent empêcher cet accord -- et nos actions citoyennes ont déjà défait Monsanto par deux fois! Rejoignez ce nouvel appel et partagez-le tout autour de vous:

Signez la pétition
Chers amis, chères amies,

C’est urgent! Trump est prêt à donner sa bénédiction à la fusion entre les deux géants de l’agrochimie, Monsanto et Bayer, pour créer un monstre de 100 milliards de dollars qui régnerait sur le système agroalimentaire  mondial.

Une entreprise de cette taille, ça ne va pas seulement contre le bon sens économique: c’est illégal. Deux agences de régulations européennes et américaines méconnues peuvent l’arrêter, mais elles sont prises d’assaut par les lobbyistes et le Président américain tient absolument à cette fusion.

Seul un gigantesque mouvement tel que le nôtre est en mesure de les contrer.

L’an dernier, nous avons fait mordre la poussière à Monsanto par deux fois. Nous avons aujourd’hui besoin d’une mobilisation sans pareille pour montrer aux régulateurs que partout dans le monde, les citoyens rejettent ce projet soutenu par le Président Trump. Signez maintenant:  

Cliquez ici pour arrêter ce mariage infernal

Ensemble, Monsanto et Bayer jouiraient d’un monopole planétaire sur les pesticides et les semences, et contrôleraient l’alimentation du monde entier! Mais ce sont ces multinationales qui ont empoisonné les abeilles, les rivières, les aliments, et ont imaginé des graines stériles afin que les petits paysans demeurent des clients fidèles - et lourdement endettés.

Bayer et Monsanto ont rencontré Trump avant sa prise de fonctions, et il a publié une déclaration dans laquelle il reprend largement à son compte le plan de fusion. Mais heureusement, la Commissaire européenne peut encore bloquer l’opération, et le responsable antitrust américain peut même agir en justice s’il considère que la fusion va à l’encontre de l’intérêt général.

Les deux régulateurs sont sous une terrible pression pour autoriser l’accord. Mais nous avons déjà réussi à couler ce genre d’opérations par le passé! Faisons entendre un tollé tel que ces défenseurs du bien public n’auront d’autre choix que de protéger l’intérêt général:

Cliquez ici pour arrêter ce mariage infernal

Nous avons déjà empêché le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, le produit phare de Monsanto, et aidé à faire interdire plusieurs pesticides tueurs d’abeilles de Bayer en Europe. Montrons-leur que même s’ils essaient de rassembler leurs forces, nous ferons front et nous battrons ensemble pour notre santé, notre alimentation, nos campagnes et notre Terre.

Avec détermination,

Pascal, Nick, Dalia, Alice, Bert, Danny et toute l’équipe d’Avaaz

POUR PLUS D'INFORMATIONS:

Bayer se dit satisfait des discussions avec Trump sur Monsanto (Reuters)
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5N1F22VF

Monsanto/Bayer : les opposants tapent à la porte de la Commission européenne (Politis)
http://www.politis.fr/articles/2016/09/monsanto-bayer-les-opposants-tapent-a-la-porte-de-la-commission-europeenne-35427/

Entre Bayer et Monsanto, une fusion sous tension (Le Croix)
http://www.la-croix.com/Economie/Economie-et-entreprises/Entre-Bayer-Monsanto-fusion-sous-tension-2016-10-17-1200796818

Posté par CarrefourSilence à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2017

INITIATIVE CITOYENNE EUROPEENNE POUR LA FIN DE L'UTILISATION DU GLYPHOSATE

Bonjour,

Je viens tout juste d’ajouter ma voix à l’appel européen pour l’interdiction, dans toute l’UE, du pesticide toxique, le glyphosate.

Le glyphosate est un produit chimique dangereux utilisé partout sur le continent. L’OMS le classe parmi les produits « probablement cancérigènes », et il est extrêmement nocif pour la biodiversité et notre environnement.

Nous tenons entre les mains une véritable occasion de le faire interdire. Et pourtant, les responsables de l’UE ont mis la barre très haut. Notre Initiative Citoyenne Européenne a besoin d’un million de signatures venues de toute l’Europe si nous voulons pousser l’UE à interdire le glyphosate.

Si vous signez vous aussi, nous pouvons remporter une immense victoire citoyenne. Voulez-vous ajouter votre nom à la pétition de WeMove ci-dessous?

Merci

Jean-Marc

 

Bonjour,

Depuis des décennies, le glyphosate, un pesticide toxique, est pulvérisé sur les champs où poussent les fruits, les légumes et les céréales que nous mangeons. Nos parcs et nos quartiers sont susceptibles d’être contaminés, et un test a révélé que l’urine de presque un Européen sur deux contenait ce poison toxique. [1] Des études montrent que ce produit est probablement cancérigène. [2]

Nous avons l’opportunité de le faire retirer du marché. En effet, les pays membres de l’Union européenne (UE) doivent se rassembler pour débattre de son éventuelle interdiction. Mais il s’agit du pesticide le plus utilisé au monde, et Monsanto compte parmi l’un de ses plus grands producteurs. Ce produit lui rapporte des millions chaque année. La multinationale a donc recours à des méthodes de lobbying agressives pour le maintenir sur le marché.

Mais nous passons aujourd’hui à l’attaque avec une initiative citoyenne européenne. Il s’agit de l’outil le plus puissant dont nous disposons en tant que citoyens européens pour interpeller la Commission européenne. Si nous récoltons 1 000 000 signatures, la Commission sera légalement tenue d’écouter nos requêtes. Dans le cas contraire, elle pourrait les ignorer. Afin d’avoir un impact réel, nous devons rassembler les signatures d’ici cet été, lorsque les discussions les plus importantes seront initiées. Cela veut dire que nous devons collecter plus de 5800 signatures chaque jour. Dès d’aujourd’hui.

Signez ici l'Initiative Citoyenne Européenne pour la fin du Glyphosate !

L’année dernière, la Commission européenne a renoncé à prolonger la licence d’utilisation du glyphosate pour 15 ans face à l’immense pression exercée par des centaines de milliers d’Européens (et notamment par la communauté WeMove) ! Face au mouvement de protestation public, la Commission n’a pu autoriser qu’une extension de licence temporaire de 18 mois. C’est la dernière ligne droite.

Si nous parvenons à faire interdire le glyphosate, nous aurons fait le bon choix pour notre santé et celle des générations à venir. Mais ce n’est pas tout. Si nous réussissons, cela pourrait marquer l’entrée dans une nouvelle ère agricole, qui pourrait avoir un impact positif sur notre planète pour plusieurs siècles. Mais Monsanto, Syngenta et Bayer gagnent des millions grâce au mode de culture actuelle : les pesticides toxiques, les OGM ou encore les déserts verts. Nous savons qu’ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger leurs intérêts, et nous faisons donc de même.

Cette pétition est spéciale, car nous travaillons en partenariat avec une coalition européenne majeure afin de lancer cette initiative et d’atteindre le nombre de signatures requis. [3] Nous avons besoin de 1 000 000 signatures d’ici cet été pour influencer la proposition adoptée par la Commission concernant cet herbicide toxique. Mais pour nous débarrasser de ce poison, chaque membre de la communauté WeMove doit jouer son rôle. Aujourd’hui est le premier jour de la campagne. Souhaitez-vous participer à cet effort considérable pour nous faire entendre ?

Signez ici pour soutenir l’initiative citoyenne européenne visant à interdire le glyphosate en Europe

En signant, nous pouvons prouver l’opposition citoyenne au glyphosate et maintenir la pression sur les États membres de l’UE afin qu’ils votent contre le renouvellement de son autorisation cette année.

Mika (Bordeaux), Olga (Bologne), Martin (Londres/Berlin), Julia (Varsovie) et toute l'équipe WeMove.EU

P.S. – Pour qu’une signature soit comptabilisée dans le cadre d’une initiative citoyenne européenne, vous devez fournir quelques informations supplémentaires par rapport à une pétition WeMove classique. Les champs d’information requis ne sont pas décidés par WeMove, mais par l’État membre pour lequel vous signez cette ICE. Les informations supplémentaires demandées constituent une obligation légale pour que votre signature soit considérée comme valable. Ces données ne seront pas conservées ou utilisées par WeMove. Signez !

[1] https://www.foeeurope.org/sites/default/files/press_releases/foee_5_environmental_impacts_glyphosate.pdf

[2] http://www.huffingtonpost.com/carey-gillam/iarc-scientists-defend-gl_b_12720306.html https://www.iarc.fr/en/media-centre/iarcnews/pdf/Q&A_Glyphosate.pdf

[3] Partenaires : Campact | Corporate Europe Observatory| The Danish Society for Nature Conservation | GLOBAL 2000 (Friends of the Earth Austria) | Greenpeace | Health and Environment Alliance | PAN Europe | Skiftet | WeMove.EU |

Posté par CarrefourSilence à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2017

SIGNER LA CHARTE DU MOUVEMENT POLLINIS POUR LA PROTECTION DES POLLINISATEURS

Bonjour,

je vous propose de signer ci-dessous cette charte / pétition. (Cliquer sur "Signer la charte 2017...")

Merci

Jean-Marc

 

Chère amie, cher ami de POLLINIS,

Pouvez-vous prendre deux minutes pour lire et  signer la Charte 2017 pour la Protection des Pollinisateurs ?

C'est très urgent. 

En ce moment même, c'est l'effervescence dans les états-majors des candidats à la Présidentielle pour mettre la dernière touche aux programmes des candidats, et tenter de s'assurer un maximum de voix.

C'est le moment ou jamais pour convaincre les candidats de prendre des engagements clairs et précis pour la protection des abeilles et de tous les pollinisateurs.

Si on laisse le champ libre aux lobbies de l'agro-industrie, si on ne pèse pas de toutes nos forces pour obliger les candidats à s'engager fermement à sauver les abeilles et l'ensemble des pollinisateurs…

… rien ne pourra arrêter la course effrénée au tout-chimique vers lequel nous entraînent ces multinationales qui font la pluie et le beau temps à Bruxelles,…

… rien ne pourra arrêter la destruction massive des pollinisateurs jusqu'à leur quasi disparition.

Rappelez-vous ce que ces lobbies sont arrivés à faire, à Bruxelles, pour sécuriser les milliards d'euros de profits générés par la vente des pesticides tueurs d'abeilles :

- ils ont négocié un moratoire en trompe-l'œil, où les néonicotinoïdes qui attaquent le système nerveux des abeilles sont interdits quelques mois seulement par an, et largement utilisés tout le reste de l'année, empoisonnant les sols et l'eau absorbée ensuite par les cultures (et donc les abeilles) soi-disant "non traitées" ;

- ils ont placé leurs pions partout pour influer sur les décisions et imposer leurs produits aux institutions européennes ;

- ils ont obtenu, depuis un an, des autorisations de mise sur le marché de nouveaux pesticides tueurs d'abeilles en les camouflant sous d'autres classifications chimiques.

Ne laissons pas passer l'occasion de leur faire barrage.

Il faut exercer  une pression maximale sur tous les candidats à l'élection présidentielle pour qu'ils s'engagent à combattre, en France mais aussi dans les instances européennes, cette  mainmise des industries agrochimiques sur l'avenir de l'agriculture et des pollinisateurs, sur la santé et la sécurité alimentaire de tous, aujourd'hui et demain.

La France a un rôle important à jouer, comme l'a montré la décision de cet été qui a permis une première interdiction des néonicotinoïdes dans notre pays.

Mais pour que ce ne soit pas un coup d'épée dans l'eau, nous devons enfoncer le clou maintenant, mobiliser un maximum de citoyens pour que, demain, les Français obtiennent des changements radicaux face à la toute-puissance de l'agrochimie à Bruxelles.

Notre Charte 2017 pour la Protection des Pollinisateurs a déjà recueilli 116.800 signatures. C'est énorme. Mais encore trop peu pour peser efficacement et influer sur les programmes.

Alors je vous demande de faire deux choses pour obliger les candidats à s'engager à donner un coup d'arrêt d'urgence au déclin dramatique des pollinisateurs : signez immédiatement la Charte 2017 et juste après, faites-la connaître à un maximum de personnes en partageant massivement la Charte sur les réseaux sociaux.

C'est un tout petit geste de votre part. Mais il peut avoir un impact déterminant pour assurer l'indispensable protection des abeilles.

Si vous nous aidez à déclencher une vague de signatures à travers toute la France, à quelques semaines des élections, nous pouvons rapidement atteindre 200, peut-être 300.000 signatures et peut-être même beaucoup plus.

De quoi susciter l'intérêt des états-majors des candidats que l'équipe de POLLINIS est en train de démarcher.

Vous vous en doutez, les candidats à la Présidentielle et leurs équipes sont sur-sollicités. Notre seule chance d'obtenir de leur part des engagements fermes, c'est qu'ils voient très concrètement que des centaines de milliers d'électeurs attendent d'eux des garanties solides pour la protection des abeilles et le passage à une agriculture propre et pérenne.

Et pour cela, une seule chose à faire : signer la Charte 2017 pour la Protection des Pollinisateurs !

 

Je compte sur vous.

Nicolas Laarman

Délégué général

PS. Après avoir signé la Charte, transférez ce message à toutes les personnes que vous connaissez. C'est  important. Et dites-leur que c'est le moment ou jamais d'agir pour obtenir un coup d'arrêt au déclin des pollinisateurs, dramatique pour la nature, pour l'agriculture, pour notre alimentation et notre santé. Merci d'avance.

 
 

POLLINIS Association Loi 1901
10, rue Saint Marc 75002 Paris www.pollinis.org

Posté par CarrefourSilence à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]