Un toucanet koulik (Selenidera piperivora) se nourrisant de fruits du palmier comou (Oenocarpus bacaba)

Chers ami(e)s de la forêt tropicale,

En toute discrétion, l’Etat français encourage des multinationales étrangères à lancer de gigantesques exploitations minières en plein coeur de la forêt guyanaise.

Parmi eux, le projet Montagne d’Or devrait démarrer dès 2018. Il s’agirait  de la plus grande mine d’or jamais exploitée sur le territoire français. Les mines industrielles d’or ont été et sont encore aujourd’hui à l’origine d’impacts humains et environnementaux graves, souvent irréversibles.

On ne peut accepter de détruire une partie de l’exceptionnelle biodiversité guyanaise et de prendre le risque d’accidents majeurs pour l’extraction d’une substance dont l’utilité sociale et industrielle est négligeable aujourd'hui.

Le projet minier aurifère industriel de la Montagne d'Or doit être arrêté. Il n'est pas une solution de développement pérenne pour la Guyane et ses habitants. De plus, il ouvre la porte à des projets titanesques dans toute l’Amazonie.

Le collectif Or de question !, qui regroupe des organisations locales et françaises, demande au gouvernement français l'arrêt immédiat des divers projets de méga-industrie minière en commençant par celui de la « Montagne d'or » et d'orienter l'économie guyanaise vers un développement écologiquement et socialement soutenable.

Merci de le soutenir en signant la présente pétition :


PÉTITION  >>

En vous remerciant pour votre attention,

Sylvain Harmat
Sauvons la forêt